Quand le Ministère commence à s’intéresser à la fermeture du Collège Jean-Moulin

Le ministère vient de répondre à une interpellation du Sgen-CFDT Orléans-Tours quant au sort des personnels du Collège Jean-Moulin. Avec des non-dits intéressants...

Le triste feuilleton sur la fermeture du Collège Jean-Moulin qui ne ferme pas tout en fermant… ça continue avec un nouvel épisode où apparaît le Ministère !

Le Ministère répond au Sgen-CFDT Orléans-Tours

Le Sgen-CFDT Orléans-Tours a écrit le 26 février à M. le Ministre sur le Clg Jean-Moulin. La réponse, datée du 6 mai et signée par le Directeur de Cabinet du Ministre, est arrivée le 13 mai. Lire : Réponse Ministère 6 mai 2019. A nos questions très précises, les réponses semblent, à première vue, évasives… Mais elles sont intéressantes dans ce qu’elles ne disent pas.

Certes, du 3ème au 5ème paragraphe, sont rappelés le projet de déménager le collège sur l’ancien site de l’Espé puis le choix de procéder à une nouvelle sectorisation. Mais rien ne dit que celle-ci est provisoire. Au contraire, le 1er paragraphe de la page 2 rappelle que les élèves ne devront subir qu’un seul changement d’établissement. Et ni l’ouverture du futur nouveau collège Jean-Moulin ni les conditions dans lesquelles de nouveaux élèves pourraient entrer dans les futurs locaux ne sont évoquées. Les termes du courrier « pour une nouvelle sectorisation 2019, voire 2020 » sont ambigus : renvoient-ils à la seconde sectorisation potentiellement imposée aux familles ayant plusieurs enfants ? A un délai d’ouverture du nouveau site ? A sa réalisation même ?  A aucun moment, il n’est en effet question de l’entrée sur le nouveau site.

Le Ministre partagerait-il nos doutes ?

Le courrier mentionne « le respect d’UN calendrier fixé » et non DU calendrier. Or celui sur lequel le Département a largement communiqué en CDEN, et qui a été repris dans les courriers de la Rectrice au personnel, indique clairement une installation sur le nouveau site à la rentrée 2020.

Mais un calendrier peut être réactualisé à tout moment…

Le sort des personnels du Collège Jean-Moulin

Notre courrier ne portait pas sur la pertinence du projet lui-même, mais essentiellement sur la question du sort des personnels au vu de la décision du Rectorat d’affecter les enseignants, secrétaire et CPE provisoirement.

Et c’est précisément sur ce point que ne répond pas le Ministère, semblant, par l’absence de commentaire, en renvoyer la responsabilité à Madame la Rectrice ; il se retranche derrière le courrier de la Rectrice sur les « modalités d’affectation provisoire« . A croire que le Ministère ne cautionne pas vraiment ce caractère provisoire… D’ailleurs il nous assure que « la plus grande attention continuera d’être apportée à la gestion des personnels« …

Langue de bois ?

Pour le personnel, on ne peut que s’interroger sur ce que signifie une gestion attentive du personnel. Attentive à quoi ? Les agents devront rejoindre leur poste avec exactement les mêmes attendus que pour une affectation dans un autre cadre, puisque nous sommes toutes et tous normalement régi·e·s par un cadre administratif défini par décrets et circulaires…

Sauf pour le Rectorat de l’académie d’Orléans-Tours pour ce qui concerne enseignants et secrétaire du collège Jean-Moulin. Des personnels auxquels le Rectorat impose arbitrairement une situation professionnelle instable ouvrant sur l’incertitude, en proclamant que « le collège ne ferme pas », alors que ses biens mobiliers et immobiliers sont désaffectés, qu’il cesse toute activité pédagogique en l’absence d’élèves, qu’il n’y aura pas, et pour cause, de DGH, donc de service enseignant.  Et qui seront les usagers siégeant au conseil d’administration puisqu’il n’y a pas d’élèves ?

Et – source d’inquiétude majeure –  que se passera t-il l’an prochain si le calendrier n’est pas respecté ? Quel impact aura cette décision sur le mouvement  2019, et sur le mouvement 2020 ?