Lettre ouverte adressée à la direction par les informaticiens de l’Université d’Orléans réunis en assemblée générale le jeudi 4 juillet 2019

Au sein des différentes instances, dans les différents groupes de travail, une trentaine de représentant.e.s du Sgen-CFDT participent à la vie de l’établissement pour vous représenter et défendre une Université Ouverte et Solidaire. Sur le fil …. pour garder le lien entre les personnels

Au sein des différentes instances, dans les différents groupes de travail, une trentaine de représentant.e.s du Sgen-CFDT participent à la vie de l’établissement pour vous représenter et défendre une Université Ouverte et Solidaire. Sur le fil : CFVU, HRS4R, Cuefee ….

Y a t-il une température au-delà de laquelle un salarié ne peut plus travailler ? L’employeur a t-il l’obligation d’installer la climatisation sur le lieu de travail ? Autant de questions qui se posent lorsqu’arrivent les grosses chaleurs d’été, voire la canicule.

Au sein du comité technique, du CHSCT, des commissions paritaires d’établissement ou dans les différents groupes de travail, une trentaine de représentant.e.s du Sgen-CFDT participent à la vie de l’établissement pour vous représenter et défendre une Université Ouverte et Solidaire.

Avec une forte progression de la participation dans les collèges enseignants, le Sgen-CFDT progresse en voix et confirme sa place de 2ème organisation syndicale dans le monde enseignant. Dans le collège des personnels administratifs et techniques, la progression est de 11 points.

Cinq mois de négociation, une augmentation du montant des primes, une revalorisation des carrières des non-titulaires, 1 million d’euros mis sur la table des négociations.
Des premières avancées concrètes pour les personnels mais …. il reste encore des points en discussion !

Communiqué des organisations FSU, SGEN-CFDT, SNPTES et Solidaires de l’Université d’Orléans, le 5/07/2018

La participation de près de 300 personnes à une assemblée des personnels, représentant l’ensemble des services des métiers, des catégories et des sites, a permis à une prise de conscience et de remettre le bien-être au travail et une démarche participative au cœur des priorités de l’établissement.